Page d’accueil

clip_image002

L’Institut du Thé Nadia Bécaud “Thé et Zen sont un”
茶禅一
Quand on le consomme depuis longtemps,
le thé procure l’énergie au corps, la satisfaction de l’esprit, la détermination dans la résolution.”
(Shen Nong - Traité sur la nourriture)

INSCRIPTIONS sur une théière Yi Xing

f_14913559_1

Les théières de Yi Xing sont parfois décorées de dessins ou de caractères calligraphiés. Quel est leur sens ?

Cela fait référence  à ce que l’on nomme en chinois « dui lian » et il en existe de nombreux sur le thé.  Il s’agit de phrases poétiques calligraphiées traditionnellement sur du tissu ou du papier que l’on apposait sur les montants des portes d’entrée. Le « dui lian » idéal se compose de peu de mots et est porteur d’un sens profond.

Notre amie Michèle demande à Jun quel est le sens des inscriptions sur sa théière.  Nous allons tenter d’en explorer les divers sens – matériel et symbolique. Ici, la signification  fait référence tout d’abord à l’infusion du thé ; mais son sens profond trouve ses racines dans la pensée bouddhiste.

色到浓时方近苦,味从回处有余甘

« Quand la couleur devient très foncée, le goût devient presque amer. Quand l’amertume se dissipe, le goût  évolue et devient plus doux et suave (ce que nous appelons la longueur en bouche).

Au sens symbolique : L’Eveil se trouve sur le chemin de la vie ; ce qui implique de traverser la souffrance (l’amertume). On ne trouve pas l’Eveil quand on l’a déjà réalisé, masi on l’obtient grâce au cheminement spirituel accompli à travers notre précieuse existence humaine.

Dans le bouddhisme, on parle de 4 sortes « d’amertume » (ou de souffrances) qui accompagnent toute existence : Naissance – vieillesse – maladie – mort.

« se» (prononcer « seu ») : signifie «couleur » en chinois ; mais aussi il a le même sens que « rupa » (sanskrit) dans le bouddhisme, c’est-à-dire, la forme. On peut comprendre : « la couleur du monde, de la vie quotidienne… »

Qui parmi vous pourrait transcrire ce « dui lian » en phrases poétiques françaises ? Merci d’avance !

le 25/07/17 : suite :

Michèle a trouvé l’inspiration pour transcrire la signification du « dui lian » de la théière sous la forme du poème suivant :

voir : Aux Amis du thé,Michèle

Mais n’hésitez pas à nous faire partager vos poèmes !